Rechercher
  • sandrinestora

Les pensées ne sont pas des faits


Avez-vous remarqué que face à une même situation vous ne ressentez pas nécessairement la même chose que votre conjoint, vos amis ou une collègue. Par exemple, face à une panne de voiture nous pouvons nous mettre en colère alors qu’une autre personne prendra cet évènement avec détachement. Comment cela s'explique-il?

Les situations que nous rencontrons dans notre vie quotidienne sont neutres. Ce sont nos pensées qui vont donner une charge affective à ces situations. Dans le cas de la panne de voiture nous pouvons nous dire “ça n’arrive qu’à moi, j’ai toujours la poisse, j’ai pas de chance dans la vie”. Alors qu’une autre personne se dira “ce n’est pas grave, je vais la faire réparer, le garage me prêtera une voiture”.

Nos pensées se forment sur la base de nos expériences passées et présentes. Sur des sujets récurrents, notre cerveau va automatiser certaines de nos pensées qui vont alors devenir des croyances. Une croyance est une pensée qui nous semble vraie mais qui, du point de vue d’une autre personne, ne le sera pas nécessairement.

Nos pensées ne sont donc pas des faits ou une vérité absolue. Elles sont uniquement le fruit de notre activité mentale.

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout